Bad boys du rugby
EAN13
9782263170140
ISBN
978-2-263-17014-0
Éditeur
Solar
Date de publication
Dimensions
25 x 20 x 1 cm
Poids
830 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Bad boys du rugby

De

Solar

Offres

C’est sa faute, au rugby, de s’être toujours présenté comme « un sport de voyous pratiqués par des gentlemen ». Parce que depuis, ceux qui le pratiquent hésitent parfois entre les deux personnages, et certains ont une fâcheuse tendance à basculer plutôt du côté obscur.Dans cet ouvrage figurent toutes les fortes têtes et les têtes brûlées qui font aussi l’âme de ce jeu. Y sont présentés sans ambages leurs casiers judiciaires, parfois lourds, mais aussi les arguments de leur défense. Car les fortes têtes peuvent avoir un grand cœur. Quant aux têtes brûlées, ce sont ces joueurs, pas forcément « virils » qui n’ont jamais pu obéir à d’autre loi que la leur…Les joueurs inscrits sur ce tableau d’honneur (ou d’horreur) ont en tout cas suffisamment marqué les esprits pour être pour la plupart affublés d’un sobriquet qui résume leur tempérament :  l’Animal (Sébastien Chabal), l’Exécuteur (Bakkies Botha), le Patron (Gérard Cholley),  la Griffe (Peter Clohessy), Terminator (Jerry Collins), le Duc (Amédée Domenech), la Bête de Béziers (Alain Estève), le King (Barry John), Ferengi (Martin Johnson), le Sultan (Jean Sébédio), le Pin (Colin Meads), le Massif Central (Olivier Merle), Rapetou (Vincent Moscato), le Chiropracteur (Brian Lima), Ramsès (Michel Palmié), Casque d’Or (Jean-Pierre Rives), le Duc de Fer (Barry Windsor), le Pépé du Quercy (Alfred Roques) et quelques autres encore… dont Ernesto « Che » Guevara, que ses coéquipiers de Rosario avaient surnommé « Le Furieux ».   Sont aussi racontés par le menu les matches les plus violents de l'histoire comme les troisièmes mi-temps mémorables et les coups de folie de ces barjots du rugby.
S'identifier pour envoyer des commentaires.